Celui qui renonce au monde, y renonce-t-il vraiment ?

seul y renonce vraiment celui qui ne renonce à rien

(Saïgo)

 

 

Un haïku est un poème d'origine japonaise extrèmement bref, célébrant l'évanescence des choses et les sensations qu'elle suscite. A l'instar de la poésie chinoise, il constitue également un exercice de l'éveil.

Saïgo (1118-1190):

 

SaigyĹŤ HĹŤshi, « SaigyĹŤ le moine », ou tout simplement Saïgyô, est un ancien samouraï qui est devenu moine bouddhiste. Vantant dans ses œuvres les beautés du voyage et de la nature, son style simple et empreint de spiritualité eut une grande influence sur la poésie japonaise.

 

Quelques extraits ci-dessous de l'ouvrage "Poèmes de ma hutte de montagne" aux éditions Moundarren :

 

"Ce qu'il y au-delà des montagnes

qu'illumine le soleil couchant

je l'ignore

pourtant mon coeur

j'y ai déjà envoyé"

 

"Celui qui renonce au monde

y renonce-t-il

vraiment ?

seul y renonce vraiment

celui qui ne renonce à rien"

 

"Ce que c'est

au fond

je l'ignore, pourtant

de gratitude

mes larmes coulent"